LGV-BPL Rennes-Paris

Ouverture de LGV-BPL le 2 juillet 2017

C’est après 5 ans de travaux que la nouvelle ligne à grande vitesse Bretagne – Pays de la Loire reliant le Mans à Rennes a été mise en service le 2 juillet dernier. Les TGVs les plus rapides relient Rennes à Paris en 1h25 et Brest à Paris en 3h25.

Au cours de ce chantier de très grande envergure, Quarta aura su prouver son savoir faire et ses compétences ferroviaires tout au long de ces 5 ans et ce sera imposée comme l’un des acteurs majeurs dans le domaine de la topographie et de la mesure. Nos équipes auront travaillé principalement sur deux grandes phases de travaux (le terrassement et la pose de voie).

C’est donc un nombre considérable de prestations qui aura été réalisé depuis 2013 par nos équipes lors de ce chantier, tout d’abord lors de la première grande phase, le terrassement et l’élaboration de la plateforme :

  • Contrôle du canevas de points primaires autours du chantier
  • Mise en place et détermination du canevas secondaire sur l’emprise de la voie entre Sablé et Laval
  • Implantation des ouvrages d’art le long de la voie
  • Suivi des opérations de terrassement et guidage d’engins sur le secteur du Mans
  • Mise en place d’un canevas sur les bases travaux de Laval et Sablé
  • Implantation des voies sur les bases travaux
  • Nivellement de l’intégralité des goujons de chaque support caténaire de la voie (8876 goujons nivelés)
  • Contrôle final de la plateforme avant la pose de ballast sur toute la ligne (soit 2x182km de voie courante et 53km de raccordements)
  • Calcul de cubatures pour contrôler les volumes de ballast sur les parcs et sur la voie courante

A partir de 2015 c’est la deuxième grande phase, la pose des voies, qui a débutée et qui a mobilisée nos équipes en commençant par le guidage du SMD80, le train travaux posant les voies à un ratio de plus d’un kilomètre par jour et à une précision de -/+ 2cm. Le guidage de ce train s’est fait grâce à la mise en place de deux stations totales placées en alternance afin de ne pas provoquer d’arrêt des travaux lors du changement de station.

Une fois la voie posée par le train de travaux, une nouvelle phase a pu débuter : la phase de bourrage. Lors de cette phase, des machines appelées bourreuses ont réalisé plusieurs passes pour positionner et relever le rail à son niveau final. Ces passes réalisées par des machines appelées bourreuses ont été guidées et contrôlées par un système innovant de chariots de mesure appelé GEDO. Quarta a investi et mis à disposition un de ces systèmes pour Eiffage Rail avec des équipes qui se sont relayées jour et nuit derrière ces machines pendant plus d’un an afin de suivre et contrôler leur travail. Les passes de bourrages deviennent au fur et à mesure de plus en plus fines et lors de la dernière passe le rail devait être réglé à une précision de -/+3 millimètres. Près de 1200km de voies ont ainsi été relevées par nos soins avec une vitesse d’avancement d’environ 1km/h.

Nos équipes ont aussi travaillé sur l’implantation et le réglage des voies sur les zones de poses traditionnelles et de plusieurs appareils de voie le long de la ligne (aiguillages, appareils de dilatation etc…). La toute dernière phase de travaux a été la dépose des aiguillages de sécurité au niveau des raccordements SNCF. La fin des travaux a bien eu lieu fin juin, pour une ouverture le 2 juillet !